AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|

LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatarHEY, Lenny S. Gallagher-Wilson , WELCOME IN MYSTIC CREEK !

Messages : 42
Date d'inscription : 25/09/2011
Crédits : milky way
Job/Etudes : propriétaire d'une librairie
Mood's : bonne.


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Dim 25 Sep - 21:24

LENNY SIOBHAN GALLAGHER-WILSON
" feat , sarah m. gellar"

« le monde ne te fera pas de cadeau, crois-moi. si tu veux une vie, vole-là. »

NOM(S) Ҩ gallagher-wilson PRÉNOM(S) Ҩ lenny siobhàn SURNOM(S) Ҩ lee. ÂGE Ҩ 26 ans.DATE DE NAISSANCE Ҩ 15.09.1985. LIEU DE NAISSANCE Ҩ Dublin (irlande). ORIGINE Ҩ irlandaises. STATUT CIVILҨ mariée. TRAVAIL/ETUDES Ҩ propriétaire d'une librairie. GROUPE Ҩ berlingots barrés.
→ portrait chinois
Si j'étais un arbre fruitier → un cerisier.
Si j'étais une saison→ été.
Si j'étais une des 7 merveilles du monde → phare d'Alexandrie
Si j'étais un océan → océan indien.
Si j'étais un personnage des Simpson → lisa.
Si j'étais une station de radio → nrj.
Si j'étais un sport de plage → volley-ball.
Si j'étais une chanson anglaise → ron pope "a drop in the ocean"
Si j'étais une légende → la légende du roi Arthur.
Si j'étais un des 7 péchés capitaux → la colère.

→ derrière l'écran
PRÉNOM/PSEUDO ◇ fanlovedean. PRÉSENCE ◇ 7/7, à part problème ou imprévu. QUELQUE CHOSE A DIRE SUR LE FORUM ? ◇ j'adooore. COMMENT L'AS-TU CONNU ? ◇ sur PRD. CÉLÉBRITÉ ◇ sarah michelle gellar AUTRE ? ◇ vive childish stories





Dernière édition par Lenny S. Gallagher-Wilson le Lun 26 Sep - 1:09, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHEY, Lenny S. Gallagher-Wilson , WELCOME IN MYSTIC CREEK !

Messages : 42
Date d'inscription : 25/09/2011
Crédits : milky way
Job/Etudes : propriétaire d'une librairie
Mood's : bonne.


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Dim 25 Sep - 21:24

chapitre 1

Quand on est enfant, on vous dit comme la vie est belle et pleins de bonheur. On vous explique qu’il ne faut pas tuer, ni se battre. Qu’il faut faire des études pour avoir un bon métier. Qu’il faut bien se tenir à table. Qu’il faut comprendre et accepter les choses. Des trucs qu’on nous rabâche pour les faire entrer dans notre tête. Seulement, ce n’est que pour les vies parfaites. Qui peut bien dire avoir une vie parfaite ? Personne. On n’est jamais totalement heureux, il y a toujours un truc qui vous tombe dessus sans que vous le demandez.

« Maman ! Maman, je suis rentrée. » Ma voix raisonna dans le couloir de la maison. Je posais mon sac de cours à côté de la porte et mon manteau. Aucune réponse de la part de maman. J’étais étrange chaque fois que je rentrais de l’école, elle m’attendait ici même pour poser tout un tas de questions sur ma journée. Cette année, elle avait décidé de me laisser plus de responsabilité. C’est tout de même normal quand on a quinze ans. Elle a toujours eu peur qu’il m’arrive quelque chose sur le chemin de l’école. C’est sûrement son gêne de mère qui la faisait réagir de la sorte. « Maman !» Elle était peut-être entrain de faire quelque chose, et elle ne m’avait entendu arriver. Je fis un rapide passage par cuisine, elle n’était pas là mais elle avait préféré des muffins. J’en attrapais un pour croquer dedans. Je marchais puis soudainement, je lâchais mon muffin. Il tomba sur le sol et se mit à rouler. Deux hommes étaient dans notre salon. Deux hommes aux regards froids et armés. Un pistolet était braqué sur la tempe de maman. Ils me regardèrent. « Lenny. » J’aurais voulu courir voir maman. Mais l’homme lui tira les cheveux pour qu’ils se taisent. « Si tu ne veux pas que je fasse du mal à ta mère, tu vas me dire où est ton père ? » Je ne savais pas du tout où il se trouvait. Ils nous disaient jamais où il travaillait et pour qui. Son travail restait un mystère pour moi. Et pour maman, c’était pareil. Je portais mes mains à la bouche en essayant de retenir mes larmes. « Ne lui faites pas de mal, je vous en pris. Je ne sais pas où est mon père.» Je fis un pas mais l’homme colla encore un peu plus le pistolet sur la tempe. Mon visage n’était plus que peur et tristesse. Ils ne pouvaient pas faire de mal à maman, elle n’y était pour rien dans les histoires de mon père. « Tu vas faire passer un message à ton père. » Je fis un oui de la tête. « Dis-lui d’arrêter sinon la prochaine fois, ça ne se passera pas de la même façon. » BAM ! La balle partit directement dans la tête de maman. Je me suis mise à crier. J’ai couru jusqu’à maman. Cet abruti venait de la tuer. Il venait de tuer ma mère. Je les regardais partir pour ensuite venir pleurer sur son corps. Je n’avais pas le courage d’appeler la police ou les pompiers de toute façon, elle était morte. La balle n’avait permis qu’il vive. Il avait tiré exactement au bon endroit.

Sur le sol froid du salon, j’étais allongé près de maman quand la porte de la maison s’est ouverte. C’était papa. Quand il est arrivé au salon, il a couru près de moi. il m’a regardé avec cette tristesse. Il était aussi bouleversé que moi. « Lenny, tu vas bien ? Qu’est-ce qui s’est passé ? » Je n’arrivais même pas à sortir le moindre mot. J’étais encore sous le choc. Quatre heures que ça s’était passé et je n’avais pas réussi à m’en remettre. Papa me tendit un mouchoir. J’essuyais mes yeux et pris une grande respiration. « Non ça va pas. » Il s’avança près de moi et me leva. Là, il me prit dans ses bras et me serra. Je laissais ma tête sur son torse pour pleurer. Ça avait été affreux. Ces hommes. Le visage de maman. Le coup de feu. Sa mort. Ça ne devait pas se passer comme ça. Elle aurait du vivre encore de nombreuses années et mourir de vieillesse. Elle aurait dû pouvoir me voir recevoir mon diplôme, me voir dans une robe de mariée, voir ses petits enfants. Elle n’a pas mérité de mourir une balle dans la tête. « C’était affreux. Ils étaient deux. Il voulait savoir où tu étais. Et puis comme je ne savais pas, ils m’ont dit de te faire passer un message. Et puis, il a tiré sur maman. » Un torrent de sanglots me submergea à nouveau. Papa passa sa main sous mon menton pour me relever la tête. « Quel est le message chérie ? » Je réfléchis un moment. Ça m’était sortit de la tête. J’avais tellement pensé à maman. Puis, il me revint soudainement. « Ils veulent que tu arrêtes sinon la prochaine fois se sera pire. Pourquoi ? » Je voulais savoir pourquoi cet homme avait dit ça. Papa ne répondit jamais à ma question. Il se recula de moi et alla appeler une ambulance. On avait tué maman et je ne savais pas pourquoi.



chapitre 2

Je venais de fêter mes dix-neuf ans. Je travaillais dans un vieux bar pourri à Dublin. Le genre d’endroit mal fréquentable qui allait parfaitement avec mon état. Après la mort de maman, j’ai commencé à faire tout et n’importe quoi. Je n’étudiais plus. Je faisais le mur. Je partais en vrille. Je me suis alors mise à me droguer et à boire. J’aimais faire la fête plus qu’autre chose. Depuis, je suis comme ça. Une pauvre droguée qui n’a même pas d’ambition et qui passe son temps dans un bar. Mais voilà ce soir, je venais de me faire virer par mon patron. « Lenny, tu es dans un sale état. Rentre chez toi. » Je n’arrivais même plus à tenir sur ma chaise. J’étais totalement hors course. Je bus mon verre de whisky d’une traite. La seule chose qui pouvait me remonter le moral dans ce monde. « Non, je n’ai pas envie de rentrer dans cette maison de fou. » Chaque fois que je rentrais dans cet état à la maison, j’avais le droit aux remarques de mon père sur le fait que je m’étais ma vie en l’air et que ma mère ne serait pas bien fière de voir sa fille comme ça. Qu’est-ce que ça peut bien faire, elle n’est plus ici. Ma meilleure amie me regarde et m’enlève mon verre. Il est fini de toute façon. « Je vais appeler ton père. Je ne peux pas te laisser comme ça. En plus, mon service se termine dans quatre heures. » Je me redresse sur mon siège essayant de faire celle qui allait parfaitement bien. Mais pas plus que quelques secondes après, je chavirais de ma chaise. J’étais au sol. « Tu n’as pas intérêt de faire ça. » je lèvais le doigt pour lui montrer que je ne rigolais et qu’elle n’avait pas intérêt de le faire. Mais cette fois, je tombais sur le sol à cause de l’alcool.

Une douleur intense cognait dans ma tête. Je ne me rappelais pratiquement rien de la vieille à part avoir bu. J’ouvrais les yeux. J’étais dans ma chambre. Je n’avais même pas pris la peine de me mettre en pyjama. Signe que quelqu’un m’avait ramené. J’étais sûre que ce n’était pas ma meilleure amie. J’attrapais une veste et l’enfilais. Je descendais à la cuisine. Mon père était devant l’évier entrain de vider les bouteilles de la maison. « Qu’est-ce que tu fais ? » J’allais vers lui pour l’empêcher de vider ça. C’était la seule chose qui me faisait du bien. Il me repoussa violement et vida la dernière bouteille. Il se tourna vers moi et me fit face. « ça ne peut plus continuer ainsi. Tu ne sortiras pas de la maison avant d’avoir tirer un trait sur toutes les saloperies que tu prends. » Il monta à l’étage et entra dans ma chambre. Il vida tous mes placards, mes armoires, les tiroirs, les sacs… tout jusqu’à qu’il trouve ce qu’il cherchait. Il trouva mes cachettes et il jeta toute ma drogue dans les toilettes. « Tu n’as pas le droit de faire ça. Et puis, c’est de ta faute. » Après la mort de maman, il avait été pratiquement jamais présent. Il ne faisait que travailler et moi, je me retrouvais seule avec ma tristesse. Je n’avais personne à qui parler, personne pour me consoler, personne pour me prendre dans ses bras. L’alcool et la drogue avait été là. « Je suis désolé mais maintenant, c’est fini. On va reprendre notre vie en main. Et faire que ta mère soit fière de nous. » Je détestais quand il se servait de maman pour arriver à faire certaines choses. Il avait fait des erreurs, et il devait en vouloir qu’à lui. Et tant qu’il ne comprendra pas que je suis là pour l’aider, ça n’ira pas.

Pendant six mois, je me suis battu avec moi-même. J’ai lutté pour arriver à sortir du gouffre. Je n’ai touché à rien. Pas d’alcool. Pas de drogues. On peut dire que je suis sobre. C’était dur et je dois encore me battre un peu plus chaque jour pour ne pas retomber dedans. Mais maintenant, j’ai une mission, un challenge. « Tu ne dois jamais abandonner. Reste concentrer. Tu dois avoir sa vie entre tes mains. » Papa avait emménagé une chambre de la maison pour en faire une salle d’exercice. Il m’avait tout expliqué. Son boulot de chasseur de primes. Pourquoi maman était morte. Tout. il m’avait tout dit dans les moindres détails. Et avec ses explications, j’avais trouvé ma voix. Je voulais l’aider. Je voulais l’aider à trouver l’ordure qui avait commandé le meurtre de maman. Papa me formait. M’apprenant toutes les techniques que ce soit de combat, de tactique, de survie.. Je m’améliorais de jour en jour. Je puisais ma force grâce aux images de maman. Je revoyais son visage dans ma tête et ça me donnait cette force. Cette force d’être invincible, de réussir. « Tout le monde ment Lenny. Ne fais jamais confiance à personne. Tu es seule. » « Non, je ne suis pas seule. Tu es là. » Je stoppais mon entrainement. J’attrapais ma bouteille et me mis à boire. « Pour l’instant. »


chapitre 3

« Cours parce que c’est ta seule chance. » Il nous avait fallut un certain temps avant de retrouver cet homme. On était allé en Angleterre, en France, en Allemagne puis aux Etats-Unis. Et c’est à New-York que se lamentable se cacher avec ses gardes du corps et son trafique. Je voulais moi-même exterminer cet homme. Après deux heures de dialogue avec mon père, il m’avait laissé y aller seule me laissant trente minutes pour en finir avec lui. Il m’en avait fallut dix pour tuer ses larbins. Et voilà que je l’avais coincé dans le parking souterrain. Il courait mais ça ne servait à rien. il allait mourir aujourd’hui. Rien, ni personne, ne pourra empêcher ça. Alors qu’il tournait, il me percuta de pleins fouets, tombant par la même occasion au sol. « S’il vous plait. J’ai une femme et des enfants. » Il m’implorait comme un cochon qu’on amène à l’abattoir. Il croyait que j’allais croire à ça. Il n’avait aucun enfant, aucune femme. Il était seul et il allait mourir seul. « La femme que tu as fait tuée, elle avait une fille et un mari. Elle avait une vie heureuse. Et toi, tu es venue mettre le foutoir. T’as gâché ma vie. Tu m’as privée de ma mère. Tu n’avais pas le droit alors ne m’implore pas, parce que les ordures comme toi, ne mérite pas de vivre.» Je tirais un premier coup dans sa jambe droite. Il se mit à crier. Il devait souffrir un minimum pour comprendre ma douleur. Puis se fut un coup dans son bras gauche. Son sang coulait sur le goudron et ses cris raisonnaient dans le parking. Il pouvait crier, personne n’était dans les parages, papa surveillait l’entrée. Avant de lui loger une balle dans la tête, je me plaçais au-dessus de lui. Je voulais qu’il voie mon visage, que ça soit la dernière image qu’il voit de ce monde. J’avais pris la vie de cet homme. J’avais vengé ma mère. Je descendis les étages pour retrouver mon père. Il était accoudé contre le mur attendant mon retour. « Vingt-cinq minutes et trente trois secondes. » Je rangeais mon arme dans mon jeans et plaçait ma veste par-dessus. J’époussetais mon jeans et marchait à côté de mon père.

S’en était fini pour moi. Je rangeais mon arme dans un casier. J’avais eu ce que je voulais. Je voulais reprendre une vie normale. Pouvoir enfin vivre comme j’aurais dû le faire, il y a bien longtemps. Le problème, c’est que la police recherche le meurtrier des hommes. Ils ont que faire que c’était un criminel. Papa est rentré en Irlande tandis que moi j’ai décidé de rester aux Etats-Unis et d’aller m’installer dans une petite ville, Mystic Creek. Personne ne viendrait me chercher ici. J’ai réfléchi à ce que je voulais pendant un certain temps jusqu’au jour où j’ai décidé de me lancer dans mon propre commerce. J’ai acheté un vieux magasin que j’ai tout refait et j’ai ouvert une librairie. J’adorais les livres avant et je crois que maintenant, je peux me remettre à ça. J’ai le temps pour me plonger dans un livre.

J’étais dans un rayon entrain de ranger des nouveaux livres. Je dois dire que c’était un peu compliqué car je devais les placer tout en haut. Et je n’étais pas assez grande pour ça. Je me suis alors mise à grimper sur les étagères. J’avais presque réussi lorsque la porte du magasin s’est ouverte et que j’ai entendu la petite clochette. Je suis partit à l’arrière. J’ai atterrit sur les livres me prenant un libre sur la tête. « Aie ! » Mon cri a du interpeller la personne. Ou plutôt l’homme. Il m’a tendu une main. « Vous allez bien ? » J’attrapais sa main et je me relevais. J’attrapais le livre qui était tombé et le prit dans ma main. Je le rangerais plus tard quand j’aurais fermé le magasin. « Oui, c’est juste un livre. » Je souris. Je dois dire que ça ne fait tout de même pas du bien. Je vais surement avoir un bleu sur le crâne demain en me levant. « Je peux vous aider ? » Il me tendit un petit morceau de papier où il y avait deux livres inscrits dessus. Ce n’était pas vraiment le genre de lecture d’un homme. Je fis une drôle tête avant de partir dans la bonne section. Il était juste à côté de moi. « Ce n’est pas pour moi, c’est pour une amie. » Il n’avait pas besoin de se justifier. Il lisait les livres qu’il voulait, ça ne me dérangeait pas du tout. Chacun a sa vie, et ses passe-temps. Je ne suis pas du genre à juger. Je lui tendis les deux livres. Il les attrapa. « En faites, c’est une excuse bidon pour venir vous parlez. Je dois dire que c’est son idée. » Je ne dis rien. J’étais plutôt surprise de ça. Je n’avais jamais vraiment eu de rendez-vous galant ou de trucs dans le genre. J’avais partagé le lit d’hommes mais rien de plus. C’était juste pour le plaisir, rien m’attachant à la personne. De toute façon, je ne voulais pas d’une relation stable ou sérieuse. Ma vie était beaucoup trop bancale à cette époque. Une fois à la caisse, j’encaissais ces deux livres. Il me tendit deux billets mais ne les lâche pas lorsque j’allais les prendre. « Accepteriez-vous un repas avec moi ? » je ne savais pas si c’était une bonne chose. Je le connais à peine. Mais une petite voix me disait de foncer, de voir où ça pouvait mener. « Avec plaisir. » « Je passe vous prendre à huit heures ici. »


chapitre 4

« Lenny Siobhàn Gallagher acceptez-vous de prendre pour époux Ezekiel Alexander Wilson ? » Après deux ans de relation, j’épousais l’homme qui avait passé la porte de ma librairie et qui m’avait demandé ce rendez-vous. Je dois dire qu’à ces côtés, j’étais heureuse. Il avait réussi à me combler de bonheur et à rendre ma vie bien meilleure. Il connaissait mon passé. Il connaissait mes erreurs du passé. Mon ancien travail de chasseuse de primes. Il m’a accepté comme je suis. « Oui, je le veux. » rencontrer un homme de la sorte, j’aurais pensé ça impossible. Cependant, le destin est clément à un moment donné. Après la tristesse, il offre un peu de bonheur. « Ezekiel Alexander Wilson acceptez-vous de prendre pour épouse Lenny Siobhàn Gallagher ? » « Oui. » Mon père était dans l’assemblée. Il avait fait le trajet pour mon mariage. C’était la seule famille qu’il me restait, et je voulais qu’il soit avec moi durant cet événement. J’aperçus une larme coulée le long de sa joue. Il était heureux, fière de moi. C’est la première fois que je le voyais heureux depuis la mort de maman. Une larme coula le long de ma joue. On avait enfin la vie qu’on avait tant rêvée. « Vous pouvez embrasser la mariée. » Ezkiel souleva mon voile et m’embrassa d’un doux baiser. J’étais à présent Madame Gallagher-Wilson.

On était en plein milieu de l’après-midi, je travaillais à cause des travaux que je faisais à la librairie. Je faisais repeindre les murs et agrandir un peu l’endroit. J’entendis le coup de sonnette et je vins immédiatement ouvrir. C’était Oakley, le meilleur de mon mari. Il vint déposer ses lèvres sur les miennes pour me donner un doux baiser. Je le repoussais et partit dans la cuisine pour nous servir un café. « On doit arrêter. » Oakley s’avança vers moi et posa ses mains sur mes hanches. J’avais rencontré la première fois Oakley le jour du mariage. Ezekiel n’avait pas voulu que je le vois avant. La raison, je ne sais pas. On s’était tout de suite très bien entendu. Même trop. On est devenu très proche. Trop proche. J’ai commencé à ressentir des sentiments pour lui, des sentiments bien plus importants que ceux que j’ai pour Ezekiel. Et de son côté, c’est pareil. On se voit en cachette pour parler, pour qu’il me tienne dans ses bras. Mais on n’est jamais aller plus loin. Je ne veux pas souffrir Ezekiel. Car je l’aime aussi. Je l’aime moins qu’Oakley mais je l’aime tout de même. « Pourquoi ? » J’enlève ses mains et part me mettre à l’opposé de lui. Etre près de lui me fait ressentir toutes ses sensations. Il faut que je me contrôle pour ne pas lui sauter dessus. Avalant une gorgée de café, je le regarde. « Ezekiel est ton meilleur amie. Et c’est mon mari. On ne peut pas lui faire ça. » Il revint à la charge. Plaçant cette fois, ses mains sur mes joues et me regardant dans les yeux. « Je t’aime Lenny. Je veux passer le restant de mes jours avec toi. Divorce, pars avec moi. On ira où tu veux. » J’aimerais avoir la force de partir, de laisser tout tomber. Mais je n’en avais pas le droit. Je n’avais pas le droit de faire ça. « Je pense qu’on devrait plus se voir en cachette. » « Non, je ne suis pas d’accords. Je vais tout avouer à Ezekiel. Je vais lui dire à quel point je t’aime. » Je le regardais. Il ne devait pas faire une telle chose. Il allait perdre son meilleur ami à cause de moi. Je ne pouvais pas détruire une amitié aussi vieille que la leur. « Fais pas ça, Oakley. » C’est la dernière phrase que j’ai échangé avec lui. Il a claqué la porte et il est partit. Depuis plus de nouvelles. Il prépare quelques choses, mais je n’arrive pas à savoir quoi. J’espère qu’il ne fera rien de fou. Car je ne veux pas le perdre.


Dernière édition par Lenny S. Gallagher-Wilson le Lun 26 Sep - 14:31, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHEY, Aamaya T. MacGallaghan , WELCOME IN MYSTIC CREEK !
ADMIN ♔ F*** ME I'M FAMOUS

Messages : 889
Date d'inscription : 22/12/2010
Crédits : France
Job/Etudes : Etudiane en graphisme
Mood's : En général bien


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Dim 25 Sep - 21:27

Bienvenue sur le forum ! coeur2
Très jolie pseudo. face
Bonne chance pour ta fiche. ^^




I still remember the day you knocked my cup of chocolate without express, crossing a street corner, you were in a hurry, maybe an important event, but you stopped and you're so that it excused me laugh, my jacket was ruined, my hair trails chocolate, but I had you met him and that's all imported. Remember December 18, 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://childishstories.forumgratuit.org/
avatarHEY, Lenny S. Gallagher-Wilson , WELCOME IN MYSTIC CREEK !

Messages : 42
Date d'inscription : 25/09/2011
Crédits : milky way
Job/Etudes : propriétaire d'une librairie
Mood's : bonne.


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Dim 25 Sep - 21:31

merci (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHEY, Swenney Y. Lhoste , WELCOME IN MYSTIC CREEK !
SWEET ♪ let me dream on you.

Messages : 66
Date d'inscription : 09/09/2011
Crédits : younglust.
Job/Etudes : vendeuse chez un disquaire.
Mood's : excellente.


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Dim 25 Sep - 21:37


    Bienvenue ! basic01 Bon courage pour ta fiche (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHEY, Lenny S. Gallagher-Wilson , WELCOME IN MYSTIC CREEK !

Messages : 42
Date d'inscription : 25/09/2011
Crédits : milky way
Job/Etudes : propriétaire d'une librairie
Mood's : bonne.


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Dim 25 Sep - 21:38

merci (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHEY, Aria C. Rosebury-Elswick , WELCOME IN MYSTIC CREEK !
ADMIN
baby it's a wild world

Messages : 617
Date d'inscription : 28/02/2011
Crédits : (c) yaourt (bazzart)
Job/Etudes : étudiante en archéologie
Mood's : good


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Dim 25 Sep - 21:44

Bienvenue sur le forum! C'est crumble :)
Si tu as des questions n'hésite pas coeur2


Maybe I know, somewhere deep in my soul that love never lasts and we’ve got to find other ways to make it alone, keep a straight face. And I’ve always lived like this keeping a comfortable, distance and up until now I had sworn to myself that I’m Content with loneliness because none of it was ever worth the risk. Well, you are the only exception crédit: tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHEY, Lenny S. Gallagher-Wilson , WELCOME IN MYSTIC CREEK !

Messages : 42
Date d'inscription : 25/09/2011
Crédits : milky way
Job/Etudes : propriétaire d'une librairie
Mood's : bonne.


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Dim 25 Sep - 22:00

merci de m'avoir réservé les personnages (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHEY, Aria C. Rosebury-Elswick , WELCOME IN MYSTIC CREEK !
ADMIN
baby it's a wild world

Messages : 617
Date d'inscription : 28/02/2011
Crédits : (c) yaourt (bazzart)
Job/Etudes : étudiante en archéologie
Mood's : good


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Dim 25 Sep - 22:15

De rien ;)


Maybe I know, somewhere deep in my soul that love never lasts and we’ve got to find other ways to make it alone, keep a straight face. And I’ve always lived like this keeping a comfortable, distance and up until now I had sworn to myself that I’m Content with loneliness because none of it was ever worth the risk. Well, you are the only exception crédit: tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHEY, Estevan Ashmore , WELCOME IN MYSTIC CREEK !

Messages : 54
Date d'inscription : 08/09/2011
Crédits : avatar @ aeroplane, signature @ tumblr
Job/Etudes : étudiant en psychologie
Mood's : sceptique


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Dim 25 Sep - 23:31

Bienvenue sur le forum. :) SMG est un très bon choix. coeurlove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHEY, Lenny S. Gallagher-Wilson , WELCOME IN MYSTIC CREEK !

Messages : 42
Date d'inscription : 25/09/2011
Crédits : milky way
Job/Etudes : propriétaire d'une librairie
Mood's : bonne.


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Dim 25 Sep - 23:33

merci (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarHEY, Aamaya T. MacGallaghan , WELCOME IN MYSTIC CREEK !
ADMIN ♔ F*** ME I'M FAMOUS

Messages : 889
Date d'inscription : 22/12/2010
Crédits : France
Job/Etudes : Etudiane en graphisme
Mood's : En général bien


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Lun 26 Sep - 20:45

Ta tiche est parfaite, et très bien écrite, j'ai le plaisir de ta valider. coeur2
Tu peux dès maintenant faire tes demandes de logements, métiers et rang et faire ta fiche de liens.
Voici voiiou, bienvenue parmi nous !^^ coeurlove




I still remember the day you knocked my cup of chocolate without express, crossing a street corner, you were in a hurry, maybe an important event, but you stopped and you're so that it excused me laugh, my jacket was ruined, my hair trails chocolate, but I had you met him and that's all imported. Remember December 18, 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://childishstories.forumgratuit.org/
avatarHEY, Lenny S. Gallagher-Wilson , WELCOME IN MYSTIC CREEK !

Messages : 42
Date d'inscription : 25/09/2011
Crédits : milky way
Job/Etudes : propriétaire d'une librairie
Mood's : bonne.


Feuille de personnage
la liste des Liens:
MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée. Lun 26 Sep - 21:00

merci, je suis contente que ça t'es plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HEY, Contenu sponsorisé , WELCOME IN MYSTIC CREEK !


MessageSujet: Re: LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée.

Revenir en haut Aller en bas

LENNY ∆ le monde est un théêtre mais la pièce est mal distribuée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Childish Stories :: Je jette l'ancre sur Mystic Creek :: TA CARTE D'IDENTITE S'IL TE PLAIT :: passeport accepté-
Sauter vers: